Joffrey BONNEMBERGER
Actualités

Une défaite cruelle

Une défaite cruelle

Quoi de mieux qu’un derby alsacien pour commencer la saison ? Strasbourg se déplaçait du côté de son rival et voisin, Sélestat. L’année dernière, les deux formations avaient remporté chacune un match. Cette année, le scénario se répète : Sélestat remporte l’aller, grâce notamment à un but dans les dernières secondes. Score final 27-26.

D’entrée de jeu, Strasbourg tente d’imposer son rythme (1-2, 4e) mais Sélestat prend vite les devants (5-3, 9e ; 7-5, 12e). Les locaux profitent de plusieurs petites erreurs strasbourgeoises pour alourdir la marque. Heureusement, les garçons retrouvent rapidement leur concentration et restent dans le match. À la 20e minute, Toni Pehar s’élance de l’aile droite. Dans son saut, il est accroché par le numéro 33, Julien Da Silva. Le Sélestadien écope d’un carton rouge (9-7, 20e). Dans la foulée, Strasbourg ne profite pas de sa supériorité numérique temporaire. Au contraire, des deux côtés, les sanctions continuent de pleuvoir de plus belle. Malgré les nombreuses infériorités numériques, les Strasbourgeois maintiennent tant bien que mal l’écart. Les deux équipes rentrent aux vestiaires avec deux buts d’écart (16-14, 30e).

Dans ce début de deuxième acte, Denis Lathoud décide de faire sortir Romain Mathias et Yvan Gérard, remplacés respectivement par Jean-Emmanuel Kouassi et Jimmy Portes. Le jeune ailier gauche s’illustre d’entrée (16-15, 31e). Les garçons reviennent à plusieurs reprises à -1 sans réussir à égaliser. En attaque, Clément Damiani est très efficace avec ses 7 buts. Cependant, sur une vilaine faute de Pinchot, l’arrière-droit chute mal et se fait mal au dos. Affaire à suivre. Yvan Gérard transforme le pénalty et les deux équipes sont toujours à un but d’écart (23-22, 50e). Dans les cages, les gardiens se répondent. Hugo Kriszt stoppe plusieurs frappes strasbourgeoises et sauve son équipe ; Romain Mathias, à nouveau sur le terrain, en fait de même ! Les garçons recollent au score mais, sur une vilaine faute, Bartha Bence est exclu… (carton rouge, 24-24, 54e). Dans les dernières secondes, le capitaine Thomas Capella offre la victoire à son équipe (27-26, 60e).

La semaine prochaine, vendredi 17 septembre à 20h30, Strasbourg recevra Billère, son premier match à domicile, aux Malteries, avec du public !

La rédaction du SEHB – Léo Doré