Joffrey BONNEMBERGER
Actualités

Toujours pas …

Pour le compte de la 27e journée de Proligue, le SEHB recevait Dijon. Après une entame de match de folie, les Bleus ont finalement été rattrapés et battus. Score final 32-33.

 

Une semaine après sa déroute (28-21) chez le leader du championnat, Ivry, Strasbourg avait à cœur d’enfin valider ce maintien tant attendu. En face d’eux se dressaient Dijon, cinquième de Proligue et prétendant direct aux Playoffs. Vous l’aurez compris, l’enjeu était grand pour les deux équipes. Encore une fois, l’effectif strasbourgeois était réduit en raison de nombreuses blessures (Bartha, Gérard, Derouet et Anzuini).

 

L’équipe commence ce match le couteau entre les dents (3-0, 5e). Dans cette entame, Dijon est effacé. La machine met du temps à démarrer. Au bout de dix minutes, les Strasbourgeois ont creusé l’écart (7-3, 10e). Mais comme souvent, les Bleus atteignent un plafond, stagnent et perdent en qualité de jeu. Paris, puis Damiani quelques secondes plus tard, sont exclus temporairement. Cette double infériorité numérique, combiné à beaucoup de réussite de l’adversaire dans les cages et au point de pénalty, permet à Dijon de revenir doucement au score. En attaque, Strasbourg reprend du poil de la bête par l’intermédiaire de Bonnemberger qui enchaîne sa “spéciale”, le fameux tir à la hanche (9-7, 15e). Les phases offensives restent compliquées et l’adversaire du jour est plus adroit qu’en début de match (10-10, 19e). Les hommes d’Ulrich Chaduteaud persistent et inversent la tendance. Les deux équipes rentrent aux vestiaires avec trois buts d’écart (14-17).

 

De retour sur le terrain, l’écart se maintient pendant dix minutes (20-23, 40e), avant que Dijon arrive à prendre le large (21-26, 45e). À la 49e, Kouassi sort le pénalty de Poletti. Cet arrêt semble sonner la révolte strasbourgeoise en fin de match. L’écart est à nouveau de trois buts (27-30, 52e). Après un temps mort, Denis Lathoud et Louis Chaudeur prennent la décision de changer le système défensif pour une 1-5. Jimmy Portes, qui défend au poste de demi-centre, est chargé de couper des passes et de grappiller quelques ballons. Cette combinaison porte ses fruits (30-31, 58e). Vucko marque dans les derniers instants mais un but sépare encore les deux formations au coup de sifflet final (32-33).

 

Avec cette nouvelle défaite, Strasbourg n’est pas encore mathématiquement maintenu. L’équipe conserve sa douzième place au classement. Ces prochaines semaines, les Bleus enchaînent deux déplacements, un du côté de Caen le 6 mai et un autre à Massy, le 13 mai. Ils seront de retour aux Malteries pour la toute dernière journée de championnat le 20 mai, contre Sélestat. On vous y attend nombreux !

 

La rencontre était diffusée en direct par Bee Production. Elle est à retrouver en intégralité sur la page Facebook du SEHB.

Lien de la vidéo : https://www.facebook.com/StrasbourgEurometropoleHB/videos/1008406549799033

La rédaction du SEHB – Anthony Weissmuller & Léo Doré