Joffrey BONNEMBERGER
Actualités

Actus ESSAHB semaine 14

N3 Féminin

Wittenheim/Ensisheim 27 – 33 ESSAHB (13-17)

La N3 filles : l’EXPLOIT

Dans ce genre de match en déplacement et à haut risque, l’entame est prépondérante : Delphine et Sonia font parler la poudre tandis que  Pat « ferme boutique »  pour mener rapidement 3 à2.  Bien sûr les haut-rhinoises se révoltent pour construire un petit break, mais Sonia rétablit la parité 6/6 à 10 minutes de jeu. S’installe dès lors une course poursuite, 7/7 – 8/8, avant un doublé de Sand qui redonne de l’air à l’ESSAHB.

Il faut tenir : on peut compter sur Pat dans ses bois et sur Leane  qui nous fait le coup du chapeau  avec trois buts d’affilé avant la mi-temps : 13 à 17.

Cà sent bon ! Wittenheim s’accroche par l’intermédiaire de leur trois buteuses attitrées, pour revenir à deux longueurs. Un temps mort judicieux d’Alex , remet les idées en place et le collectif en ordre de marche pour construire une belle victoire de « plus six » et infliger  une troisième défaite aux sudistes deuxièmes du championnat.

Les nerfs ont été mis à dure épreuve pour récolter : quatre jets de sept mètres, 1 avertissement ; 5 fois deux minutes et un carton rouge direct et sévère à Virg. Contre deux penalties et  trois  fois 2’ à l’adversaire.

Bravo, toutes les filles ont réussi à faire trembler les filets adverses et contribuer solidairement à cette magnifique victoire. Il reste trois matches contre les trois dernières du classement. Espérons que cela va donner des ailes à toute l’équipe.

Gillig Patricia (13 arrêts) ; Benchernine Sonia (7) ; Brumter Sandrine(4) ; Chevillard Virginie (2) ; Diboudje Leane (5 dont 1P) ; Hartung Anaïs (1) ; Manset Esthela (1) ; Schuster Marion (4) ; Thiam Delphine (9 dont 1p)

U18 Féminin

Hilsenheim 17-18 ESSAHB (8-7)

-18 F : Une victoire éclatante de plus un but à la dernière seconde !

 

Qu’il est laborieux à un coach de manager une équipe caméléon qui prend la couleur de son adversaire et  adapte son jeu à l’opposition du jour : brillant face à une équipe de haut de tableau  et médiocre face à une équipe médiocre …Il ne faut faire de la peine à personne !!!

Certes il a fallu se déplacer un vendredi soir pour jouer à 20h30 à Hilsenheim, mais de là à confondre un match de compétition avec une soirée pyjama il y a un pas.

Garance ouvre le score après 3 minutes de jeu, puis Annaelle après 9 minutes et Clara à 9’30. …La table affiche un poussif : 0 à 3 à 11 minutes !!!! J’ai cru voir certains parents, nombreux à se déplacer, s’endormir dans les tribunes….Et même l’arbitre n’était plus très vif.

Cette avance laborieuse suffit elle à concrétiser la différence de niveau supposée ?…Que non pas ! Le centre Alsace,  tout aussi laborieusement revient à égalité puis  concède un but à la pause : 7 à 8 !!!

Une discussion « tonique » aux vestiaires devait ranimer les troupes …et en effet  nous construisons un plus 5 en 10 minutes : 9 à 14. Avant une nouvelle poussée soporifique qui occasionne une fin de match d’anthologie. Hilsenheim égalise 17 à 17 à 30secondes de la fin. La SHBF rate son tir en attaque, la gardienne fait une relance de contre attaque …mais une Elisa bondissante, (où a t elle trouvé ces ressources ?!) intercepte ; renvoie la balle  à Garance « qui avait oublié de se replier » … Et qui marque juste avant le gong de fin. 17 à 18 !!!

Trois points sont trois points ! Mais nous avons tiré 50 fois, pour faire briller la gardienne adverse (21 arrêts) sans compter les pertes de balle.

Il nous reste à rencontrer pour la fin du championnat Mulhouse Agglomération (dernières)  et Ried Handball (avant dernières)… mais faut il s’en réjouir ??!! Avant de terminer la saison à Dambach notre adversaire directe pour une troisième place sur le podium.

Abdennebi Anissa (14 arrêts) – Akdeniz Esma (2) ; Aymonin Elise ; Barret Sohn Camille (5 dont 1) ; Gillig Siegler Emma (2) ; Gromer Clara (3) ; Hartung Elisa ; Kling Ines ; Leininger Annaelle (1) Siméon Garance (5)

U17 Féminin

ATH 23-31 ENTENTE U17F (11-17)

Se rencontrant pour la 4ième fois cette saison, les deux équipes ont chacun un objectif identique : la victoire. Ce sont les visiteuses qui ouvrent les débats mais les locales ne s’en laissent pas compter et vont prendre les devants (3-1/4-2). Sous l’impulsion de Miléne qui prend ses responsabilités, de Valentine et Karla, les blanches vont revenir au score (4-4/5-5).

Lentement mais surement, sans s’affoler malgré des échecs au tir, les coéquipières de Camilia encore au sommet (14 arrêts sur le match) par Dana, Lea, Mathilde et Talia, vont s’envoler pour laisser leurs hôtes à 6 buts à la pause (11-17).

La reprise voit les filles de l’Entente conserver leur avance (13-19/15-20).

Que se passe-t-il alors ? le syndrome d’Epinal ? en tout cas la réussite fuit les Strasbourgeoises et leur défense si hermétique commence à prendre l’eau ce dont profitent les campagnardes pour revenir au score (18-2019-21/20-21).

Un temps mort permet à Marion et à ses copines de reprendre leurs esprits, de se solidariser en défense pour empêcher ATH de marquer (10’ sans but avec une Camilia qui ferme la boutique) alors qu’elles font feu de tout bois, prenant enfin le dessus sur la gardienne locale (21-24/21-27) à 5 ‘ de la fin. Dana, Milène, Marion et Karla vont faire gonfler le score. C’est Jasmine qui conclura le score juste avant le buzzer (23-31).

Il reste encore un match pour conclure cette belle saison dans un mois. Gageons que les filles de l’Entente saurons faire ce qu’il faut pour la terminer de la meilleure des façons

U11 Masculin (3)

ESSAHB(3) 10-11 Reichstett

Lorsqu’un match est serré, la victoire est belle et la défaite est cruelle. Le match de ce jour contre Reischtett fait en tout point partie de ces rencontres. Les deux équipes se sont tenues l’une l’autre tout au long de la partie. Chaque équipe se retrouvant tantôt vainqueur, tantôt perdante ou encore à égalité.

Des deux côtés les défenses et les gardiens ont fait bonne garde. Si l’ESSAHB avait le dessus dans le jeu collectif, les individualités de Reischtett rendaient coup pour coup et notamment leur meilleur buteur Samuel Schuler qui se trouve être également le meilleur buteur du championnat. Il a montré que son titre de sérial buteur n’était pas usurpé malgré le fait qu’il soit surveillé comme le lait sur le feu par un, voire deux joueurs. Toute cette attention permit de limiter son rayonnement mais il marqua malgré tout pas moins de 6 buts.

Du côté de l’ESSAHB, l’intensité de ce match a permis de mettre en lumière les forces et faiblesses de note jeune équipe. La défense est solide et le pressing tout terrain est efficace car chacun est impliqué et fait l’effort. Grâce aux efforts de chacun et de tous, Reischtett ne marqua que 11 buts ce qui suffit à mettre en lumière l’intensité mise par l’ESSAHB à défendre.

Une fois la balle récupérée la balle a bien circulé, et de mieux en mieux, de la défense vers l’attaque, mais le jeu collectif se fige au moment d’aborder le geste final. Trop souvent dans ce match l’avant dernier joueur étant proche du but à voulu conclure l’action alors qu’une passe était encore possible pour un joueur libre en position de tir. Ce temps d’arrêt dans l’action collective a coûté cher dans ce match. L’autre aspect de la circulation de la balle est le manque de verticalité du jeu, ce qui permet à l’adversaire de se replacer en défense.

Mais la chose qui a manqué le plus à notre équipe, ce petit supplément d’âme qui fait la différence entre la victoire et la défaite, c’est la volonté que dis-je l’envie de gagner à tout prix. De tout donner pour la victoire, d’y croire jusqu’à la dernière seconde. Et force est de reconnaître que lors de ce match Reichstett s’est battu jusqu’au bout pour l’arracher d’un but à 11 à 10. Un tout petit but qui fait que leur victoire est belle et notre défaite est cruelle.