Pour le compte de la 17ème journée de Proligue, le SEHB se déplaçait à Sélestat pour le derby régional. Dans un match maîtrisé de A à Z et porté par la performance STRA-TOS-PHÉ-RIQUE de Romain Mathias, Strasbourg l’emporte. Score final : 24-36.  

Crédit photo : Frédéric Bocquenet

Trois succès consécutifs face à Dijon, Nancy et Angers : Strasbourg aborde la rencontre sur un nuage. Ils se déplaçaient à Sélestat avec l’envie de continuer cette belle série. Après avoir été défait à domicile face aux Sélestadiens dès la première journée du championnat, nulle doute qu’une envie de vengeance était également présente dans les têtes avant d’effectuer la cinquantaine de kilomètres qui sépare les deux villes alsaciennes. Face à eux, les violets n’ont remporté qu’un seul de leurs trois derniers matchs (face à Sarrebourg) et veulent se relancer, eux qui pointent à la septième place avec 14 points, soit 4 de plus que le SEHB, onzième. Le coup d’envoi est donné à 20h30.

Pendant dix minutes, les deux équipes se répondent et se valent (3-3, 10e). En défense, Sélestat commence à faire beaucoup

Crédit photo : Frédéric Bocquenet

d’erreurs… Des erreurs exploitées par nos Strasbourgeois et très vite, l’écart se creuse (4-8, 17e). Yvan Gérard étant sorti sur blessure, c’est Xavier Moreau qui hérite des jets de 7m et on peut dire qu’il s’en sort bien (5/5). À la 22e, nouveau coup dur pour les Sélestadiens : carton rouge pour Téo Egermann suite à une faute dangereuse sur Clément Damiani qui chute sur l’épaule, heureusement sans gravité. Jusqu’à la mi-temps, les Strasbourgeois maintiennent le cap, continuent d’enfoncer le clou et éclipsent totalement leurs adversaires (9-14, 30e).

Au retour des vestiaires, Sélestat n’a pas appris de ses erreurs et le SEHB en profite : +9 à la 36e (9-18) ! Après avoir marqué son dixième but de la soirée, Xavier Moreau est mis au repos. Denis Lathoud en

Crédit photo : Frédéric Bocquenet

profite d’ailleurs pour faire jouer les jeunes Dené et Weber, tout comme son homologue Christophe Viennet pour qui ça fonctionne moins bien… Strasbourg déroule et Sélestat coule définitivement : sept buts s’enchaînent en seulement cinq minutes (22-30, 55e ; 24-36, 60e). Jusqu’au bout, Romain Mathias est impérial : 18 arrêts pour lui ce soir.

Avec ce quatrième succès de rang, Strasbourg confirme son statut d’équipe du moment, remonte à la neuvième place et prend 5 points d’avance sur la zone rouge. Dans une semaine, les hommes de Denis Lathoud accueilleront Nice, facile vainqueur de Dijon 30-21, aux Malteries.

La rencontre était diffusée en direct par le SAHB. Elle est à retrouver en intégralité en deux parties sur leur page Facebook.

La rédaction du SEHB – Anthony Weissmuller & Léo Doré