Pour le compte de la 12e journée de Proligue, le SEHB recevait Saran Loiret Handball. Les hommes de Denis Lathoud se sont inclinés une nouvelle fois malgré une première période prometteuse. Score final 23-27.

 

Crédit Photo : Luca Jordhery

Une semaine après leur lourde défaite 26-18 sur le terrain de Cherbourg, le SEHB accueille l’équipe de Saran dans une salle des Malteries toujours à huis-clos. Avant la rencontre du jour, l’équipe entraînée par Fabien Courtial pointe à la 4e place du classement de Proligue et reste sur une série de trois victoires d’affilée. Les Alsaciens sont quant à eux 13e, une unité devant Angers bon dernier. Cette rencontre était l’occasion pour Arthur Muller et Tom Robyns de revenir à Strasbourg et pour le SEHB de chercher une première victoire à domicile cette saison.

 

Dès le début du match, Yvan Gérard répond par deux fois aux Saranais avant d’inscrire le but qui donne l’avantage aux bleus (3-

Crédit Photo : Luca Jordhery

2, 5e). Le ton du match est donné, le SEHB montre de l’envie. Les buts et les arrêts se succèdent, aucune des deux équipes ne prend le large (8-9, 14e). Deux tirs consécutifs sur les montants permettent aux Alsaciens de repasser devant pour la première fois depuis près de quinze minutes (11-10, 19e). Les bleus arrivent à prendre le large. Yvan Gérard inscrit le but du +3 (15-12, 28e). Deux buts coup sur coup de Théo Alvelange-Demouge permettent à Saran de revenir au score avant le retour aux vestiaires (15-15, 30e). Avec sept buts sur dix tentatives, dont trois sur jet de sept mètres, Yvan Gérard est l’un des artisans de cette bonne première mi-temps alsacienne.

 

Et en début de seconde période, ça ne veut pas rentrer !  Chaque équipe butte sur les gardiens ou ne cadre pas (15-15, 33e). C’est finalement Ondrej Mika qui débloque le compteur (16-15, 33e). Rapidement, les bleus se retrouvent en infériorité numérique avec la sortie de Clément Damiani (deux minutes, 36e). La voie est libre pour Saran qui fusille Romain Mathias et reprend la

Crédit Photo : Angélique Kieffer

tête : les Strasbourgeois n’arriveront plus à passer devant (17-18, 38e). S’en suit immédiatement une série noire pour nos bleus qui se retrouvent à la traîne de quatre buts (19-23, 50e). Agacé, Denis Lathoud demande le second temps mort de l’acte. Sur la ligne des sept mètres, Yvan Gérard s’avance pour tirer. Sa frappe termine dans le visage de Valentin Kieffer, le portier Saranais. Le corps arbitral juge ce geste dangereux et le Strasbourgeois écope d’un carton rouge, il doit finir le match dans les tribunes. Ses coéquipiers doivent alors tenir près de dix minutes sans leur ailier gauche (52e). L’écart entre les deux équipes reste plus ou moins identique et le match se termine sur le score de 23 à 27.

 

Les Saranais rentrent dans le Loiret avec deux points supplémentaires et une première place au classement de Proligue à l’issue de cette 12e journée. Strasbourg conserve sa 13e place et devra se déplacer à Valence vendredi prochain pour le dernier match de l’année, coup d’envoi à 20h15.

 

La rédaction du SEHB – Anthony Weissmuller & Léo Doré