Après de longs mois loin des terrains, nos joueurs se sont retrouvés pour entamer ensemble la nouvelle saison 20/21. En ces temps d’incertitudes, le coach se veut prudent, mais pose un regard plein de bonnes intentions sur un groupe qu’il croit capable de grandes choses. Entretien…

SEHB : La reprise du sport en général a dû être bien particulier après une coupure aussi longue et inédite dans l’histoire, non?

Denis Lathoud : On avait donné un programme de réathlétisation aux joueurs pendant leurs vacances afin qu’ils puissent se remettre tranquillement en route, parce qu’effectivement une coupure de 5 mois, personne ne sait comment aborder la reprise. D’ailleurs parmi les 30 clubs professionnels, aucun n’a réalisé la même préparation. Alors, qui aura raison, qui aura tort, on ne sait pas.

Nous sommes dans l’adaptation, car avec le COVID la situation évolue sans cesse. Alors nous sommes très vigilants et prudents, et  le staff médical nous met en garde contre les risques sanitaires mais également physiques car nous craignons les grosses blessures comme des ruptures de tendons d’Achille, de ligaments, etc…

Dans ce cadre nous avons beaucoup travaillé pendant 15 jours sur la proprioceptivité, la prévention, le renforcement, sans trop toucher au ballon afin de préparer au mieux les organismes à revenir à un niveau qui se rapproche le plus possible des exigences du handball professionnel.

SEHB : Quel est l’état des troupes aussi bien moralement que physiquement? 

Denis Lathoud : Alors moralement tout le monde est ravi parce qu’après une période de confinement aussi longue alors que votre vie c’est d’aller s’entrainer tous les jours les gars n’avaient qu’une hâte c’était de reprendre. Alors oui le groupe vit bien, il y a eu peu de changement. Les joueurs se connaissent et sont contents de se retrouver.

Et physiquement nous les avons retrouvés en très bonne forme. Comparativement aux tests de la saison passée, les écarts de résultats sont très minimes, alors nous sommes très contents. Les joueurs se sont bien entretenus.

SEHB : Vous arrivez à un tournant de la préparation avec la reprise du jeu avec contact, comment vous l’appréhendez?

Denis Lathoud : Il y a toujours une grosse partie de travail physique dans une préparation afin que les joueurs puissent supporter la charge exigée lors des matchs, mais là nous arrivons à la fin de la première phase et nous allons entamer notre ribambelle de matchs amicaux à partir du 5 septembre et jusqu’à la fin du mois, nous en aurons 5.

Cette deuxième phase servira à l’évaluation des joueurs, à la mise en place du jeu. Alors certes, nous ne serons pas prêts tout de suite contre Mulhouse/Rixheim, nous serons plutôt au point sur la fin du mois de septembre, si la situation sanitaire ne venait pas nous interrompre en pleine course.

Ensuite nous entamerons la dernière phase à partir du 20 septembre où il n’y aura plus de matchs amicaux, et là nous préparerons vraiment le début du championnat avec notamment le premier match de la saison à domicile contre Sélestat qui sera un gros derby!

SEHB : Qu’est ce que ça comporte comme enjeu ce derby contre Sélestat lors de la première journée qui-plus-est?

Denis Lathoud : Alors oui un derby c’est toujours particulier, encore plus parce que l’année dernière nous avons été ridicules à Sélestat, alors on se doit une revanche à nous mêmes! Mais hormis le fait du derby, nous nous devons de bien entamer la saison. La saison passée nous nous sommes maintenus aisément car notre entame de championnat à domicile a été quasi parfaite, avec que des victoires jusqu’au mois de décembre aux Malteries.

Alors notre objectif qui est de faire mieux que la saison passée passera par des matchs parfaits à la maison, mais aussi d’aller grailler quelques points à l’extérieur, chose que nous n’avions réussi à faire qu’à Limoges paradoxalement!

Merci Denis pour ces quelques mots et à très vite nous l’espérons autour des terrains!

 

En attendant de retrouver Denis et son équipe pour les matchs amicaux restez connectés sur les réseaux pour suivre l’actualité du club au plus près et d’avoir toutes les infos!